Date: Wed, 7 Jan 2004
Cher Monsieur, Je viens de jeter un coup d'oeil sur votre site dont on m'a donné l'adresse pour m'y signaler une allusion à l'espéranto. Vous proposez l'espéranto pour remplacer l'anglais. Je pense que c'est un objectif à atteindre dans la mesure où l'on en est à une surdose d'anglais à en être écoeuré au point de rejeter cette langue: que d'expressions on introduit dans chaque langue par snobisme; que de lettres rédigées en anglais par des sociétés qui pourtant connaissent fort bien votre langue ; que d'injures de la part des gens qui be peuvent expliquer objectivement les raisons du tout-à-l'anglais (il suffit de voir le forum de La Libre Belgique consacré à l'étude des langues, mais malheureusement retiré du site parce que plus d'actualité: on y a retrouvé une bande de propagandistes de l'anglais à tout crin qui réclamaient que l'on se range à leur opinion pour ne plus tourner en rond, qui trouvent inintelligent de demander si une personne qui a appris l'anglais pendant 3 ans à raison d'une heure pouvait figurer dans les stat§istiques de gens sensés avoir appris et comprendre l'anglais, qui vous demandent si vous êtes Dieu le Père parce que vous faites part d'une opinion qui traduit votre conviction, qui vous traitent de sourd à force de ne pas vouloir entendre, mais oublieux qu'ils sont tout autant sourds, qui vont traiter d'anti-américains ceux qui osent émettre la moindre critique à l'encontre des Américains, etc, etc, etc). Je ne pense cependant pas qu'il faille parler de langue unique, mais plutôt de langue commune ni qu'il faille l'imposer, mais plutôt le proposer notamment en en montrant la réalité pratique (c.-à.-d. qu'on l'utilise vraiment). J'ai repéré desns les réactions publiées que quelqu'un jugeait bon qu'aucun pays n'ait inscrit l'espéranto dans ses programmes scolaires pour lui garantir (à l'espéranto) son caractère neutre. C'est une situation ambiguë, car je pense qu'il ne serait pas mauvais justement d'inscrire l'espéranto comme 1ère langue étrangère pour donner les mêmes bases d'une même langue étrangère à tous, en ce compris les anglophones justement ! Cela servirait également de test pour évaluer le don des langues, voire même diminuer le nombre de personnes qui se disent dépoourvues du don des langues. Le Forum des européens accueille justement le témoignage d'un Belge qui, malgré son incapacité à apprendre une langue, a appris l'espéranto avec une facilité qui l'a étonné lui-même: je crois avoir retenu que la structure de l'espéranto correspondait à sa tournure d'esprit mathématique. En outre, si le côté propédeutique de l'espéranto est bien réel, quel merveilleux instrument pour mener les gens à l'apprentissage, plus rapide, d'autres langues. Mi eklernis Esperanton antaù cirkaù 2 jaroj kaj mi pensas ke mi kapablas eksprimi^gi en tiu lingvo tiel facile kiel en la nederlanda lernita dum 10 jaroj, la angla lernita dum 3 jaroj unuhoropo per semajno, kaj la germana lernita por mia laboro dum kiam mi jam laboris. Mi deziras al vi feli^can kaj bonegan novjaron 2004, Amike,
<==